Ayant pris l'ascendant sur les picards, Guillaume de Salisbury va pouvoir se porter sur le flanc gauche de Robert de Dreux et mettre ainsi en danger la Maison royale, laquelle subit déjà fortement la presse des fantassins et chevaliers saxons.

Alors l'évêque de Beauvais, Philippe de Dreux, décide de désobéir aux ordres du roi, en abandonnant la garde du pont. A la tête des quatre cents sergents massiers, il fonce en direction des Anglais pour secourir son frère.