Venue d'Aix la Chapelle, la coalition stationne à Valenciennes. Apprenant sa présence, Philippe Auguste quitte Péronne et fait route vers Douai, le mercredi 23 juillet 1214.

Puis, au lieu de fondre sur ses adversaires, il bifurque subitement au nord, passe le pont de Bouvines le vendredi, et fait halte à Tournai le samedi 26 juillet. Son intention est de contourner la coalition adversaires pour l'attaquer par surprise.

Mais, ainsi que le dit le chapelain du roi Guillaume le Breton, Otton est informé de ce mouvement par un espion ; il déplace son armée à Mortagne, anticipant ainsi l'attaque du Capétien.